Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
127.
Lea rivages du Styx^) sont bordés de leurs mânes
Dans le funeste jour de Cannes
On mit moins de Eomains à bas.
La nuit vient; tant de sang n'a point éteint la rage
Du seigneur, qui remet au lendemain matin
La fin de l'horrible carnage.
Pendant ce temps notre lapin,
Tapi sous des roseaux auprès de la sarcelle,
Attendait, en tremblant, la mort:
Mais conjurait sa sœur de fuir à l'autre bord.
Pour ne pas mourir devant elle.
„Je ne te quitte point," lui répondait l'oiseau:
„Nous séparer, serait la mort la plus cruelle.
Ah 1 si tu pouvais passer l'eau !
Pourquoi pas? Attends-moi..." La sarcelle le quitte.
Et revient, traînant un vieux nid
Laisse par des canards. Elle l'emplit bien vite
De feuilles de roseaux, les presse, les unit
Des pieds, du bec; en forme un batelet capable
De supporter un lourd fardeau;
Puis elle attache à ce vaisseau
Un brin de jonc, qui servira de cable.
Cela fait, et le bâtiment
Mis à l'eau, le lapin entre tout doucement
Dans le léger esquif, s'assied sur son derrière,
Tandis que devant lui la sarcelle nageant
Tire le brin de jonc, et s'en va dirigeant
Cette nef à son cœur si chère.
On aborde, on débarque; et jugez du plaisir!
Non loin du port on va choisir
Un asile où, coulant des jours dignes d'envie,
1) Fleuve des enfers, chez les Grecs et les Romains. Visiter les bords
du StyXy se dit poétiquemenl pour mourir.
Mânes, ombre d'un mort.
3) On apprit à Carthage la grandeur de la perte des Romains à Cannes,
par deux boisseaux d'anneaux d'or de chevaliers romains qu'Annibal y envoya.