Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
126.
Disant ces mots, il court, il pleure,
Et, s'avançant le long de l'eau,
Arrive enfin près du château
Où le seigneur du lieu demeure.
Là, notre désolé lapin
Se trouve au milieu d'un parterre,
Et voit une grande volière
Ou mille oiseaux divers volaient sur un bassin.
L'amitié donne du courage.
Notre ami, sans rien craindre, approche du grillage, !
Regarde, et reconnaît... ô tendresse! ô bonheur!
La sarcelle: aussitôt il pousse un cri de joie;
Et, sans perdre de temps à consoler sa sœur.
De ses quatre pieds il s'emploie
A creuser un secret chemin I
Pour joindre son amie; et, par ce souterrain |
Le lapin tout à coup entre dans la volière, |
Comme un mineur qui prend une place de guerre. |
Les oiseaux effrayés se pressent en fuyant. j
Lui court à la sarcelle; il l'entraîne à Tinstant •
Dans son obscur sentier, la conduit sous la terre; |
Et, la rendant au jour, il est prêt à mourir
De plaisir.
Quel moment pour tous deux! Que ne sais-je le peindre?
Comme je saurais le sentir!
Nos bons amis croyaient n'avoir plus rien à craindre; |
Ils n'étaient pas au bout. Le maître du jardin, ;
En voyant le dégât commis dans sa volière, ■
Jure d'exterminer jusqu'au dernier lapin:
„Mes fusils, mes furets!" criait-il en colère.
Aussitôt fusils et furets ;
Sont tout prêts. !
Les gardes et les chiens vont dans les jeunes tailles, [
Eouillant les terriers, les broussailles; ■
Tout lapin qui paraît trouve un affreux trépas; i
1) Mieux, près de mourir.