Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
131.
Quirocîe. Tu rlois remarquer près de lui, à droite, ce géant
terrible et farouche; c'est le fameux Brandabarbaran. souverain
des trois Arabies T1 est toujours couvert d'une peau de ser-
pent, et son bouclier est une des portes de ce temple des Phi-
listins, que Samson détruisit en mourant. Tourne à présent par
ici; et là, devant toi, à la tête de l'autre armée, tu vois le
brave Timonel de Carcassonne, prince de la nouvelle Biscaye,
qui porte écartelé d'azur, de sinople M d'or et d'argent. Re-
marque, remarque sur le cimier de Timonel ce beau chat de
couleur fauve au bas duquel est écrit „Mam première syllabe
de la dame de ses pensées, la charmante et belle Miauline,
fille du duc des Algarves. Cet autre qui passe dans ce moment
sur cette belle jument tigrée, et qui porte des armes blanches,
c'est un Français, nouveau chevalier, appelé Pierre Pépin,
seigneur et baron d'Utique. Plus loin, celui que tu vois avec
les talons ferrés, monté sur ce cheval sauvage, c'est le puissant
duc de Nervie, Aspergifilardo du Bocage, qui porte une asperge
sur son écu, avec cette devise espagnole: De moi-meme je re-
nais^X' Enfin, Don Quichotte nomma plus de cent chevaliers
de Tune et l'autre armée, en donnant à chacun des armes, des
couleurs, des emblèmes différents; et, sans reprendre un instant
haleine, il poursuivit de la sorte:
„A présent, ami, je dois te montrer les différentes nations
qui vont ensanglanter ces plaines. Tu vois d'abord là, en pre-
mière ligne, ceux qui boivent les eaux du fameux Xanthe^);
les habitants de l'Atlas et des campagnes de Massilie ceux
qui recueillent l'or de l'Arabie heureuse, et ceux qui jouis-
sent des ombrages frais du limpide Thermodon ceux qui
1) La couleur verte.
Cette devise peut aussi se rapporter au phénix, oiseau fabuleux qui
renaissait, disait-on, de sa cendre. Ce mot désigne au figuré une per-
sonne unique on rare dans son espèce.
3) Les Troyens; le Xanthe ou Scamandre, fleuve ou plutôt torrent de
la Troade, lequel prend sa source au Mont Ida et se jette dans la mer Égée.
4) Marseille, la cité phocéenne; c'est la ville la plus ancienne de France;
elle fut fondée sous le règne de Tarquin-l'Ancien, env. 600 ans avant J.-C.
Il coule du sud au nord dans l'ancien royaume de Pont, et se jette