Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
119.
goûter le bonheur d'avoir des amis, ceux-ci retrouvèrent toujours en Flo-
rian la douceur d'un commerce sûr, et le charme d'une société agréable.
Extrait de Don Quixote i).
Un jour Don Quichotte aperçut de loin un grand nuage de
poussière. „Sanchodit-il, „enfin le voici, ce jour que la
fortune me réservait, ce beau jour où mon courage va ra'ac-
quérir une immortelle gloire! Vois-tu là-bas ce tourbillon?
C'est une innombrable armée composée de toutes les nations du
monde."— „A ce compte-là," répondit Sancho, „il doit y en
avoir deux; car de cet autre côté voilà le même tourbillon,"
Don Quichotte, se retournant, vit que Sancho disait vrai, et
ne douta plus que ce ne fussent deux grandes armées qui mar-
chaient Tune contre l'autre. C'étaient deux troupeaux de mou-
tons qui venaient par deux chemins opposés, et qui élevaient
autour d'eux une poussière si épaisse, qu'il était impo.ssible
de les reconnaître, à moins que d'en être tout près.
Don Quichotte, transporté de,joie, répétait avec tant d'assu-
rance que c'étaient deux armées, que Sancho finit par le croire,
et lui dit: „Eh bien! monsieur, qu'avons-nous à faire là?" —
„Ce que nous avons à faire?" reprit le chevalier déjà hors de
lui; „prendre le parti le plus juste; et je vais, en peu de mots,
t'expîiquer ce dont il s'agit,
l „Ceux qui viennent ici vis-à-vis de nous, suivent les enseignes
! de l'empereur Alifanfaron, souverain de la grande île de Tapro-
iil)ane2). Les autres qui s'avancent par là, sont les guerriers
1) Les aventures de Don Cinixote retracent le caractère généreux, cbe-
leresque et galant, que les Maures avaient imprimé sur les habitants
es rives du Tnge ou des campagnes de l'Estramadure, longtemps soumi-
à leurs lois et à leur domination. Personne n'ignore que Cermnits
t l'admirable auteur de ce roman et do plusieurs autres originales pro-
uctions.
2) L'île de Taproham (Ceylon), connue des anciens sous ce nom. Pline
Îapporte que sous l'empire de Claude, oncle de Caligula, on vit arrivera
Lome une ambassade de cette île.
i