Boekgegevens
Titel: Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: C. van der Post jr, 1862
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: IWO 678 D 63
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_205535
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm), Proza (teksten), Gedichten (teksten)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Exercices de mémoire, de lectures et de déclamation: ou Mélanges, en prose et en vers ...
Vorige scan Volgende scanScanned page
102
amphitryon aurait aimé lui offrir du Gruyère Cependant,
pour ne rien perdre, il mangeait lui-même les moindres restes
de son hôte et les débris du repas. Le citadin pouvait à peine
avaler un seul morceau; mais il montrait sa bonne éducation
et son savoir vivre, et faisait de son mieux pour avoir Tair
de manger. „En vérité," s'écrie-t-il, „tout est parfait; mais
mon ami, quelle affreuse solitude! Je vous en conjure, ai
nom de Tamitié qui nous unit, suivez-moi, et vivez avec le
monde: songez que les rats, petits et grands, doivent mourir
comme les hommes; vous et moi, nous y passerons 2). Consa-
crez donc cette courte vie à la joie et aux plaisirs; ami, c'est
à la cour que j'ai puisé ces maximes
Notre bon campagnard, incapable de ruse et d'artifice, succombe
à la tentation, et se laisse entraîner. Les voilà donc en route ; ils
cheminent par monts et par vaux^), et arrivent à un superbe
hôtel de la Chaussée-d'Antin à Paris. C'était le soir d'une
grande réunion, et leurs seigneuries avaient longtemps tenu table.
„Contemplez d'ici ce palais," reprit le courtisan, „à propos
duquel un poète, s'il brillait dans le genre descriptif, pourrait
donner l'essor à sa verve, en nous disant comment la lune
envoie ses rayons tremblotants, et promène sur le portique les
reflets de sa lumière argentée, comme pour remplacer l'éclat
des bougies éteintes. Il nous montrerait les murs peints à fresque,
les portes à panneaux de glace, les lambris ornés d'arabesques,
et les salles couvertes de riches tentures et de tapis magnifiques.
Pour nous, disons prosaïquement que la lune était levée et les
hommes au lit." Les serviettes étaient froissées, et le linge
damassé avait perdu une partie de son lustre ; les convives avaient
abandonné la table du festin, et nos deux rats seul à seul pro-
fitèrent aussitôt de cette absence. Le courtisan fait la revue des
1) Par ellipse, pour du fromage de Gruyère.
2) C'est-à-dire nous mourrons.
3; Ce sont là les maximes d'un franc épicurien: Buvez, mangez et
réjouissez-vous y car voilà ce que (un cadavre) vous serez un jour, disent
les mondains. — Telles étaient aussi les mœurs et la religion des Égyptiens.
Pour, de tous côtés.
5) Le quartier des modernes Crésus.