Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
295
TRANSPORT DE MARIE STUART.
en sortant de sa prison.
Ah! laisse-moi jouir
D'un bonheur que je crains de voir s'évanouir.
Laisse mes libres pas errer à l'aventure.
Je voudrais m'emparer de toute la nature.
Combien le jour est pur! que le ciel est serein!
Ne sommeillé-je pas? n'est-ce qu'nn songe vain?
A mon cachot obscur suis-je en elïet ravie?
Suis-je de mon tombeau remontée à la vie?
Ah ! d'un air libre et pur laisse-moi m'enivrer.
Eh bien! épargne-moi de trop barbares soins,
Et si ce n'est qu'un songe, ah! laisse-moi du moins,
Soulevant un moment ma chaîne douloureuse.
Rêver que je suis libre et que je suis heureuse.
Ne respiré-je pas sous la voiite des cieux?
Un espace sans borne est ouvert à mes yeux.
Vois-tu cet horizon qui se i)rolonge, immense?
C'est là qu'est mon pays; là l'Ecosse commence.
Ces nuages errants, qui traversent le ciel.
Peut-être hier ont vu mon palais paternel.
Ils descendent du nord, ils volent vers la France...
Oh ! saluez le lien de mon heureuse enfance !
Saluez ces doux bords qui me furent si chers!
Hélas! en liberté vous traversez les airs.
Entends-tu ces sons et les lointaines voix
Dont la chasse bruyante a rempli tous les bois?
Anna, les entends-tu? Que ne puis-je sans guide
M'élancer tout à coup sur un coursier rapide!
Que ne suis-je emportée à travers les forêts!
Ces sons tristes et doux ont ému mes regrets:
Ils m'ont soudain rendue aux monts de ma patrie.
LE BONHEUR UUE PROCURE L'ETUDE.
Mais quoi! l'étude encor vient charmer les hivers.
Dans la saison brumeuse où les champs sont déserts.