Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
186
Quand une lecture vous élève Tesprit, et qu'elle vous inspire
des sentiments nobles et courageux, ne cherchez pas une autre
règle pour juger de l'ouvrage; il est bon et fait de main d'ouvrier.
Il n'y a pour l'homme que trois événements: naître, vivre, et
mourir. Il ne sent pas naître, il soufl're à mourir, et il oublie
de yivre.
La moquerie est souvent indigence d'esprit.
II vaut mieux s'exposer à l'ingratitude que de manquer aux
misérables.
C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour
bien parler, et pas assez de jugement pour se taire.
DIX-SEPTIEME SIECLE.
POÉSIE.
:niallierl»e, né en 1555, mort en 1628.
Il réforma le langage de la poésie française, que l'école de
Ronsard avait détournée de sa voie, en y associant de nombreux
éléments grecs et latins. S'il eut peu d'inspiration et de fécondité,
il eut la gloire de deviner le premier la langue que devaient parler
après lui les écrivains classiques de la France.
CONSOLATUN
à Mr. Du Perricr, sur la mort de sa fille.
Ta douleur, Du Perrier, sera donc éternelle?.
Et les tristes discours,
Que le met en l'esprit l'amitié paternelle,
L'augmenteront toujours?
Le malheur de ta fille, au tombeau descendue
Par un commun trépas,
Est-ce quelque dédale, où ta raison perdue
Ne se retrouve pas ?