Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
149
Nous voulons que sur notre tête
Un astre brille toujours pur,
Et que l'éclair dans la tempête
Nous montre un port facile et sur.
Nous voulons . .. ô folie et rêve !
Nous voulons . . . mais que pouvons-nous?
Prions, prions: l'âme s'élève.
Lorsque le corps tombe à genoux.
Prions et portons nos souffrances
Aux solitudes du saint lieu;
11 est toujours plus d'espérances
Que de douleurs auprès de dieu.
Rességuier.
SOUVENIRS D'ENFANT.
Je l'aperçois, cet humble toit de chaume
Où le bonheur guida mes premiers pas;
Ma vieille église et son modeste dôme;
Oh! pour mon cœur que ces lieux ont d'appas!
Mon front, ridé par de longs jours d'orage,
Plus radieux voit ce vallon charmant.
Soucis, fuyez, je revois mon village!
Oh! laissez-moi mes souvenirs d'enfant.
La voilà bien, cette vieille chaumière,
Asile heureux avec ses murs tout noirs;
C'est sur ce banc, près du seuil, que ma mère
Sur ses genoux m'endormait tous les soirs.
Age paisible, où la moindre caresse
Peut dissiper le chagrin le plus grand.
Vers toi nos yeux se retournent sans cesse;
Ils sont si doux, les souvenirs d'enfant.
Du vieux château je revois les tourelles:
Quel est ce bruit? Je l'entendis souvent.
C'est le moulin; je vois ses grandes ailes
Tourner au loin sous le souffle du vent.