Boekgegevens
Titel: Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Auteur: Verenet, George C.
Uitgave: Utrecht: J.-G. Broese, 1868
2e ed
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8885
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202173
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse letterkunde
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Choix de lectures françaises: à l'usage des maisons d'éducation et des personnes qui aiment la prose et la poésie: littérature de l'adolescence et de l'âge mûr
Vorige scan Volgende scanScanned page
129
Anne. Oui ! jr. le sais trop bien !
Mis. Allons auprès de lui... Tu ne me réponds rien!
Anne, Enfant, n'hérile pas du malheur de la mère:
Surtout dans ses rigueurs crains d'imiter ton père.
Chénier.
UNE SCENE DES ENFANTS D'EDOUARD.
Edouard, assis sur un lit ; Richard, son frère, sur un siège,
près de lui, tenant un livre.
Mick. De m'écouter, milord, vous me ferez la grâce.
Ou je ne lirai plus.
Éd. La lecture me lasse.
Rich. Voyez sur ce fond d'or la Madeleine en pleurs:
(tournant la pa^e.)
Du dragon de Saint-George admirez les couleurs.
Éd. Je rai tant vu, Richard!
Rick. Eh bien! mon cher malade
Veut-il que je lui chante une vieille ballade?
Éd. Non,
Rich. Irai-je danser pour Tégayer un peu?
Ed. Reste.
Rich. Veut-il jouer?
y>d. Je n'ai pas cœur au jeu.
Rich, (se levant.) Je me dépite enfin.
Éd. Tu me laisses?
Rich. Que faire?
On vous propose tout, rien ne peut vous distraire.
Éd. G'est que je souffre.
Rick. Ami, conte-moi tes tourments.
Aussi, pourquoi nourrir ces noirs pressentiments?
Quand, sans bruit, ce matin, j'ai quitté notre couche.
Tu dormais; des sanglots s'échappaient de ta bouche.
Ed. Verrai-je donc toujours ces roses de Windsor!
Rich. Un rêve t'agitait; il te poursuit encor:
Dis-le moi.
Ed. Tu rirais.
Rich. Pourquoi? s'il est terrible,
Je promets d'avoir peur ; parle.
6**