Boekgegevens
Titel: Lectures faciles et amusantes: servant de suite aux Premières lectures
Auteur: Valkhoff, J.N.
Uitgave: Groningen: Noordhoff & Smit, 1882
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 8720
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_202102
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leesvaardigheid, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Lectures faciles et amusantes: servant de suite aux Premières lectures
Vorige scan Volgende scanScanned page
77
— »Eh bien !" dit le Loup, »je veux l'aller voir aussi ;
je m'y en vais par ce chemin-ci, et toi par ce
chemin-là, et nous verrons à qui plus tôt y sera."
Le Loup se mit à courir de toute sa force par le
chemin qui était le plus court ; et la petite fille s'en
alla par le chemin le plus long, s'amusant à cueillir
des noisettes, à courir après des papillons et à faire
des bouquets des petites fleurs qu'elle rencontrait.
Le Loup ne fut pas longtemps à arriver à la maison
de la mère-grand ; il heurte : toc, toc. — »Qui est
là ?" — »C'est votre fille, le petit Chaperon Rouge,"
dit le Loup en contrefaisant sa voix, »qui vous apporte
une galette et un petit pot de beurre que ma mère
vous envoie." La mère-grand, qui était dans son
lit, à cause qu'elle se trouvait un peu mal, lui cria :
»Tire la chevillette, la bobinette cherra." Le Loup
tira la chevillette et la porte s'ouvrit.
Il se jeta sur la bonne femme et la dévora en
moins de rien; car il y avait trois jours qu'il n'avait
mangé. Ensuite il ferma la porte, et s'en alla coucher
dans le lit de la mère-grand, en attendant le petit
Chaperon Rouge, qui quelque temps après vint heurter
à la porte: Toc, toc. — »Qui est-là?" Le petit
Chaperon Rouge, qui entendit la grosse voix du
Loup, eut peur d'abord, mais, croyant que sa mère-
grand était enrhumée, répondit: »C'est votre fille,
le petit Chaperon Rouge, qui vous apporte une
galette et un petit pot de beurre que ma mère vous
envoie." Le Loup lui cria, en adoucissant un peu
sa voix: »Tire la chevillette, la bobinette cherra."