Boekgegevens
Titel: Méthode familière, pour ceux qui commencent à s'exercer dans la langue française = Gemeenzame leerwijze voor degenen, die zich in de Fransche taal beginnen te oefenen
Auteur: Marin, Pieter; Scheerder, H.
Uitgave: Amsterdam: Schalekamp en Van de Grampel, 1826
Amsterdam: A. Bakels
2e verb. dr.
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6334
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201359
Onderwerp: Taal- en letterkunde naar afzonderlijke talen: Franse taalkunde
Trefwoord: Frans, Leermiddelen (vorm)
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Méthode familière, pour ceux qui commencent à s'exercer dans la langue française = Gemeenzame leerwijze voor degenen, die zich in de Fransche taal beginnen te oefenen
Vorige scan Volgende scanScanned page
Méthode Familière. I [I
MAXIMES
poyi^ S^ Ç0J4DUIRS SAOEMEN?* JpyiNS LE MONDg.
ïlend^ au Créateur ce que Ton doit lui rendre.
Réfléchissez, .avant que de rien entreprendre.
Ne vous associez qu'avec d'honnctes gens.
Ne présumez jamais de vos heureux talents,
Coflformez-voufi toujours aux sentiments des autres;
Cédez honnêtement, quand on combat les vôtres.
Faites attention à ce que l'on vous dit.
Et n'affectez jamais d'avoir beaucoup d'esprit.
N'entretenez personne au delà de sa sphère.
Soyez dans vos discours toujours droit et sincère.
' Tenez votre parole inviolablement.
Ne promettes jamais dnconsidérément.
Soyez officieux, complaisant," doux, affable,
D'un abord prévenant, d'un accès favorable.
Sans être familier, ayez un air aisé.
;Ne décidez de ^rien qu'après l'avoir pesé.
Aimez sans intérêt. Pardonnez sans faiblesse.
Soy^ez soumis aux grands, -sans aucune bassesse.
iCuUivôz avec soin l'amitié d'un chacun,
évitez les procès, n'^n intentez aucun.
^e vous informez .point des affaires des autres j
^ans affectation, dissimulez les vôtres.
^Prêtez de bonne grâce, avec discernement;
SMl faut r-écompenser, faites*le nobiemeiit.
Et de quelque façon que vous deviez paraître,
Que ce soit sans excès et sans vous méconnaître.
Compatissez toujours aux disgrâces d'autrui;
Supportez ses défauts; soyez fidèle ami.
Surmontez le chagrin oû l'esprit s'abandonne.
Sans le faire jamais rejaillir sur personne.
L