Boekgegevens
Titel: Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Deel: 3me partie
Auteur: [niet beschikbaar]
Uitgave: Tilbourg: presse a vapeur de l'hospice des orhelins, 1898 *
5me éd
Auteursrechten: Zie auteursrechten
Citeerinstructie: Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam, UBM: Obr. 6191
URL: http://schoolmuseum.uba.uva.nl/bookid/LCSM_201305
* jaar van uitgave niet op de gebruikelijke wijze verkregen, mogelijk betreft het een schatting
Bekijk als:      
Scan: Afbeeldinggrootte:
   Livre de lecture et de version à l'usage des écoles catholiques
Vorige scan Volgende scanScanned page
Les bourdons sont un peu plus grands que les
ouvrières, mais ils n'ont pus d'aiguillon. Ce sont de
vrais paresseux : ils ne font que manger le miel que
les ouvrières ont recueilli. ' ) Vers l'automne , ils sont
tués et jetés au dehors.
Il n'y a qu'une seule reine dans une ruche. S'il
arrive qu'il y en ait plusieurs, elles se livrent un
combat à mort , jusqu'à ce qu'il n'en reste plus
qu'une seule. On peut facilement distinguer la reine
des autres abeilles , car elle est beaucoup plus grande.
C'est elle qui pond les œufs d'où sortent' ) les abeilles.
Elle en pond chaque année plus de trente mille. Elle
les dépose dans les petites cellules que les ouvrières
ont construites. Après deux jours sort'') un petit ver
blanc, qui reçoit sa nourriture des ouvrières. Bien-
tôt ce ver se change en chrysalide"), et enfin en
abeille.
7. Suite.
Les vers à soie et les abeilles sont sans doute les
insectes les plus utiles à l'homme. Les premiers nous
fournissent la soie, les autres le miel et la cire. Vous
avez souvent vu que les abeilles sortent de la ruche,
volent de fleur en fleur et s'y enfoncent') quelquefois
11. Verzameld. 12. Zij vechten op leven en dood. 13, Voort-
komen. 14. Komt te voorschijn. 15. Fop.
1. Enfoncer, dompelen.